Accueil Fibre Enfantine Tissage Croisements textiles Touraine Fibre Solidaire Informations Espace adhérents
    Filage Teinture Normandie Stages Petites annonces Liens  
Vous avez des commentaires à faire sur le site, faites le savoir à : francois@la-fibre-textile.com

contact:

annick@la-fibre-textile.com

Rencontre du groupe d’échanges filage chez Isabelle en Normandie
Les 30 novembre et 1er décembre 2013
lien album photo

Nous étions dix membres réunis pour cette rencontre filage très conviviale mais aussi très technique et créative. Geneviève avait proposé que nous travaillions autour des différents retors. Nous avons essayé, créé surtout à partir d’un fil servant d’ « âme », « cor » en anglais pour l’habiller par le retors. Je cite le terme anglais pour plus de compréhension pour certains car malheureusement le vocabulaire pour le filage est majoritairement en langue anglaise. Afin de pallier ce manque je continuerai en français ! Cette âme pouvait être un fil filé main régulièrement ou non, il pouvait être flammé. Le retors pouvait être un fil de coton, un fil à coudre ou à tricoter du commerce. Nous avons pu introduire des mèches de mohair, ou provenant de fibres diverses. Nous avons également essayé l’inverse et retordu le fil à coudre sur l’âme… Je vous invite à regarder attentivement toutes les photos commentées. Sur une de ces photos vous pourrez découvrir l’astuce pratique de Geneviève qui nous avait préparé de petits cartons perforés pour y insérer nos échantillons. La méthode est connue me direz-vous. Nous voyons de tels cartons d’échantillons chez nos fournisseurs de laines filées et de mèches. Vous verrez sur une photo la carte de Christelle avec l’annotation des commentaires propres à chaque essai, c’est un guide inestimable. Je pense que nous nous y mettrons tous ! Simplement, avions nous l’idée dès le samedi de tout ce que nous arriverions à produire en ces quelques heures ? Vous avez pu voir sur le diaporama réalisé par Gisèle tous les écheveaux ! Plus d’une vingtaine de taille respectable pour des essais.
Il y avait beaucoup de rouets différents, anciens, classiques et modernes avec chacun leur particularité pour le retors. Certaines ont essayé plusieurs rouets. Nous sommes à présent bien conscientes que chaque rouet peut donner des fils différents et aussi apprécier le confort de chacune devant tel ou tel rouet, une ou deux pédales, petits, grands…
Que dire de la convivialité et combien j’ai apprécié de voir ma maison ainsi consacrée à notre passion commune ! Même après le petit coup de ménage nécessaire pendant la semaine j’ai pu retrouver avec bonheur par ci par là des petits bouts de fils, de mèches…Autant de bons souvenirs !
Nous remercions spécialement Geneviève pour la proposition de ce thème que nous avons juste commencé d’explorer, porte ouverte à tant de créativité !
Isabelle N.

Rencontre Groupe d’ échanges filage
12 et 13 octobre 2013
« TOUT FILER sauf LA LAINE »

Nous étions cinq participantes adhérentes de La Fibre Textile
Nous étions tous perdus dans la campagne, c’était un joli « trou Normand » ! L’objectif de la rencontre était, pour une fois, de laisser la laine de mouton au profit d’autres matières et ainsi découvrir de nouvelles fibres : fibres de yack, d’alpaga, chanvre, soie, mohair, sisal ? et autres fibres non identifiées.
Dans la continuité de l’esprit de l’association, chaque participante a partagé son stock de fibres.
Gisèle, l’exception qui confirme la règle, novice, sécurise son geste en commençant par filer la laine donnée par Brigitte. Elle libère ses bobines en retordant le résultat d’une matinée de filage puis enchaîne avec du yack.
Odile teste la charkha avec la fibre de yack, comme par magie, ce fut un bonheur. Mais un peu plus tard, elle se démêle avec son rouet dont la bobine « branjole »… Malgré ces petits problèmes techniques elle a découvert le filage de la soie.
Brigitte découvre le filage de la soie avec grand bonheur, teste une fibre dont on ne sait si c’est du lin ou du chanvre ou ??? et retord la soie avec de l’alpaga.
Geneviève commence par filer une bobine de yack puis de la soie qu’elle retord avec du mohair.
Isabelle a redécouvert parmi les matériaux qu’elle avait apportés un sachet de fibres non identifiées ressemblant étrangement à du sisal très raide. Dans un premier temps, elle graisse ses mains au beurre de karité et tente de filer au rouet, la matière refusant de se laisser dompter elle change d’outil, et réussit avec le fuseau. Ensuite elle file au rouet, du chanvre blanchi afin de le retordre avec le sisal. Résultat : une ficelle originale bicolore.
Ce week-end fût vraiment créatif en terme d’élaboration de nouveaux fils et riche d’échanges d’idées.
Nous remercions Brigitte pour son excellent accueil et son hospitalité généreuse. lien album photos

Rencontre du groupe d’échanges filage. Les 8 et 9 décembre 2012 - Chez Isabelle Normand

« Tout filer sauf la laine ! » tel était le thème retenu mais il faut bien apprendre à filer, le groupe sert aussi à cela et pour ceux venus apprendre comme Gisèle nous avons fait une entorse au thème car tout de même la laine est plus propice à cet apprentissage. Sans regret ! Gisèle après avoir réussi à rapidement manier le fuseau s’est installée au rouet et est repartie le dimanche soir avec son premier écheveau de laine « Landes de Bretagne », au moins 50 gr, et d’un filage de bonne qualité pour une débutante ! Nous étions ravies pour elle. Revenant à notre sujet initial nous avons filé du chanvre, de l’alpaga (il parait qu’on dit « laine d’alpaga », mais quand je pensais laine, je pensais surtout mouton !,Un peu de lin, mais aussi de la ramie, une variété d’ortie. Consuelo a filé du papier destiné à une vannerie et Cristina du poil de chien. Nous étions en pleine originalité toutes les six, attentives aux travaux des unes et des autres. Je filais la soie de mon petit élevage, débutante, je manque encore de technique pour que cette fibre soit filée d’une qualité optimale. Ensemble nous avons regardé une vidéo où est bien expliqué la technique du mouchoir de soie tendue sur un cadre, référence du site : Stretching Silk Cocoons + Knitting from a Hankie (mawatta) - YouTube.
Nous nous sommes risquées au difficile exercice de l’identification du lin et du chanvre et espérons y être arrivées. Odile nous avait adressé des fibres à identifier et entre chanvre et lin, nous avons un peu peiné. Fabienne semble avoir trouvé car elle avait apporté du chanvre brut, la couleur était différente du lin. Encore sans doute pour nous de nouvelles connaissances à acquérir dans ce domaine. Pour filer le chanvre et le lin, il faut se mouiller les mains ou les fibres ou bien se graisser les mains. Nous avons tout essayé pour dompter ces fibres rebelles qui ne s’embobinent pas aussi bien que la laine, ce n’est pas la même souplesse.
J’ai retrouvé dans mes boîtes à trésors, une touffe de poil de renard blanc, de la fibre de lait…Et puis comme souvent, nous avons partagé, chacune repartant avec son petit paquet.
Au-delà de ces aspects filage et découverte, que dire de nos rires, de nos échanges chaleureux en cette période qui précède la fin de l’année. Cette rencontre aurait pu s’intituler « entre fibres et pain d’épices » !

Pour voir les vidéos du groupe Filage : vidéo1 peignage sur mini peignes, vidéo 2: peignage sur peignes anglais à 2 rangs:

« Photos de la démonstration de peignage dune toison de laine d’Ouessant à Combourg, Fête des Plantes, Avril 2012 – Démo par Annick Souyri -
Lien Photos par Consuelo Abello ».

Opérations de peignage :
Ces photos montrent les différentes étapes de la technique de peignage sur peignes (english combs) à double rang. L’opération de peignage a pour but de séparer les fibres longues des fibres courtes, contenues dans une toison (alors que le cardage conserve toutes les fibres). On obtient ainsi après filage, une laine plus douce au contact de la peau car les fibres courtes peuvent donner cette sensation de picotement lorsqu’elles ressortent après filage de la laine. Par contre , cette méthode conduit à éliminer une partie de la toison (fibres courtes), que l’on peut utiliser pour d’autres usages (filage d’une laine pour un usage ne nécessitant pas une laine douce au contact de la peau par exemple, feutrage, bourrage de petits objets,…).
Séquences photos :
1 à 3 : sélection des mèches de la toison, que l’on plante sur les dents du peigne fixe
4 à 11 : peignage des mèches plantées sur le peigne fixe, avec le deuxième peigne
12 laine récupérée sur le peigne mobile (fibres longues)
13 laine restée sur le peigne fixe (fibres courtes). On retire ensuite ces fibres courtes puis on échange les peignes
14 : après échange des peignes (le peigne mobile chargé de laine devient fixe et le peigne fixe vidé devient mobile), on recommence l’opération de peignage
15 : après nouvel échange des peignes, le peigne fixe est à nouveau chargé en laine, on place le dizz (objet plat percé d’un trou), par lequel on fait passer une extrémité de mèche de laine
16 : on tire la laine à travers l’orifice du dizz en maintenant le dizz près du peigne
17 à 19 : longue mèche obtenue après tout le passage de la laine sur le peigne à travers l’orifice du dizz, prête à être filée

 

Compte Rendu de la Rencontre du Groupe Filage sur le thème
Teinture sur Fils en Bourgogne les 27 et 28 mai 2012

   


Lien album photo

Une prochaine rencontre du groupe Filage aura lieu les 27 et 28 mai 2012 en Bourgogne sur le thème "Teintures sur Fils". Nous avions déjà expérimenté cette technique lors de précédentes rencontres de la Fibre Textile. Ces rencontres avaient fait l'objet d'un article dans l'ancien journal de la Fibre Textile. Afin de mieux comprendre la technique et les résultats obtenus, vous pouvez consulter cet article en cliquant sur le lien suivant

Notre réunion Groupe Filage 12 et 13 mars 2011 chez Annie Erens à Chinon lien Compte rendu
Lien Photos (pdf)
Rencontre Filage aux fuseaux
chez Isabelle Normand les 27 et 28 mars 2010


Participantes Isabelle Normand, Marine Seydoux, Geneviève Gaubin, Annie Erens, Sylvie Dornic, Thérèse Bequet, Evelyne Voluer, Annick Souyri

Je crois que cette bonne idée de nous retrouver autour de nos différents fuseaux vient de Marine…. Idée alimentée par notre perplexité devant un fuseau que le fils de Thérèse lui a
rapporté de Finlande, et qui la particularité d’être droit sans fusaïole (voir photo). En ce week-end tant attendu, nous avions donc toutes apporté chez Isabelle nos différents
fuseaux…et il n’y en avait pas deux identiques !(voir photo). Nous avons ainsi pu tester les nombreuses sortes de fuseaux, et constater les différences dans les gestes de filage imposées
par leurs formes et leurs tailles diverses. Le principe de base du filage au fuseau est connu il s’agit de former un fil en étirant les fibres et en les tordant on étire avec les doigts, le fil qui
se forme est attaché un fuseau, la torsion est obtenue par rotation du fuseau autour de son axe. Au passage, je ne peux m’empêcher de marquer mon émerveillement pour cet outil si
simple, si ingénieux et si efficace C’est d’ailleurs la raison pour laquelle cet outil existe depuis bien longtemps (les fuseaux seraient utilisés depuis au moins 9000 ans), et dans le
monde entier…
On pu ainsi identifier et tester deux catégories les fuseaux que l’on doit poser contre un support ou sur le sol, et ceux que l’on tient suspendus. Ceux que l’on tient suspendus sont a
priori plus faciles faire tourner, munis de crochets ou non, on peut soit les faire tourner entre les doigts ou contre le haut de la jambe, pour les mettre en rotation on alors les mains libres pour étirer les fibres et les filer. Ces fuseaux-là étaient déjà bien connus des participantes, ce
sont ceux que nous utilisons le plus, avec des variantes dans les tailles, les formes, les positions,….(voir photos). Les autres fuseaux, nécessitant un support, nous étaient moins familiers,… Ainsi le fuseau Finlandais de Thérèse, ou le fuseau Navajo ou le fuseau coton.
Le premier nécessitait un appui contre la cuisse, le deuxième un appui au sol, et le troisième un appui dans un bol dans les cas, la fileuse est assise. Le principe de filage est un peu différent pour ces types de fuseaux, car il faut étirer la fibre d’une main pendant que l’on
tourne le fuseau de l’autre, ce qui peut paraître plus difficile pour des fileuses habituées au fuseau suspendu, mais avec de l’entraînement, on arrive… La palme du fuseau le plus
difficile manier été décerné au fuseau Finlandais félicitations Thérèse qui cependant réussi le maîtriser en un week-end

Nos essais ont été alimentés par de nombreux articles glanés dans d’anciens magazines SPIN OFF apportés par Isabelle. Les thèmes suivants ont retenu notre attention, Isabelle gentiment
scanné les articles pour nous les envoyer par mail ensuite filage de fils avec bouclettes, filage avec un piquet de tente (essais concluants, tester avec des enfants…), filage sur rouet
Charkha (rouet de Gandhi), astuces pour carder la laine, fabrication d’un fuseau rudimentaire à partir de quelques morceaux de bois, et quelques photos de fileuses (pour copier leurs
gestes) et même d’un rouet vélo (comment allier exercice physique et filage…). Et pour utiliser nos fils, Isabelle nous même fourni les explications pour tricoter les adorables petits
nounours assis dans le canapé, qui nous tenaient compagnie pendant nos essais de filage (voir photo) !

Bien sûr, nous avions également apporté nos écheveaux de laine filée, naturelle ou teinte, c’est toujours un plaisir de toucher et admirer les petites merveilles réalisées par les fileuses… Sylvie avait aussi apporté sa collection de chapeaux de feutre colorés, un plaisir regarder, à

toucher et porter Annie nous également fait admirer les superbes couleurs obtenues lors de la dernière rencontre du Groupe Teinture lors de la Journée Rouge et ils étaient
beaux ces rouges, la Garance était l’honneur
Et puis surtout, nous avons beaucoup beaucoup échangé, sur nos projets, les activités du groupe Filage, de l’association, les prochaines rencontres, nos trucs et astuces, nos
fournisseurs, nos coups de cœur, nos photos, nos lectures,…
Annie avait apporté de l’alpaga du Pérou partager pour notre prochain échange d’échantillons filés, chacune est repartie avec son paquet d’alpaga filer pour la prochaine
rencontre, pour que nous puissions échanger nos échantillons et nos impressions de filage de cette fibre.
Le tout dans un cadre chaleureux, chez Isabelle et Arnaud qui comme toujours nous ont ouvert leur maison avec tant de naturel qu’on se sent immédiatement chez soi. Nous avions
même le spectacle des agneaux noirs têtant leurs mères dans le jardin Mais le spectacle était aussi dans la maison, illuminé par la petite-fille d’Isabelle, Lilwenn, qui s’est très vite
habituée cette foule installée dans son salon, et rapidement trouvé comment s’intégrer dans le groupe, avec un fuseau la main (voir photo).
Ce fut aussi un vrai plaisir de déjeuner avec Jeanine Orenga et son mari qui habitent dans la région et étaient venus nous rendre visite. Jeanine avait apporté des photos de ses tapisseries
et nous parlé de la prochaine rencontre N’en Jetez Plus organisé cette année le dimanche 26 septembre prochain dans la région.
Le week-end donc passé très vite, mais nous avons trouvé le temps d’atteindre nos objectifs découvrir de nouvelles sortes de fuseaux et les essayer, tout en échangeant et
partageant plein d’informations passionnantes
Les prochaines rencontres (dont les dates restent déterminer): teinture arc en ciel et filage de laine multicolore chez Annick en Bourgogne et fils retords chez Annie Chinon.
Enfin, un grand merci Annie pour les photos, qui ont permis d’illustrer ce compte rendu
Références bibliographiques anciens magazines SPIN OFF (1983, 1984, 1986), livre en anglais (mais avec beaucoup de dessins !) par Bette Hochberg Handspindles ».
N’hésitez pas contacter le Groupe Filage si vous avez des questions (annick@la-fibre- textile.com).
Tous nos fuseaux réunis  
La majorité sont des fuseaux suspendus, sauf les suivants
fuseau coton (le bol sert de support)

fuseau droit de Thérèse (à rouler contre la cuisse)


Annick testant le fuseau Navajo (posé au sol, roulé contre la cuisse)


Thérèse, Marion la quenouille et Isabelle

Et moi, sans le fuseau, la laine, les aiguilles tricoter et les mains d’Isabelle, je ne serais rien

Evelyne, Thérèse et Annick

Isabelle et Sylvie, filons, filons…
 

Parmi les principaux Projets du groupe Filage…
Pour mieux nous connaître entre membres du groupe
Un classeur a été réalisé en 2008 constitué d’échantillons filés et de fiches des membres. Ce classeur a circulé entre nous via la poste. Malgré quelques sueurs froides (le classeur s’est égaré un temps…), il est revenu chez Thérèse bien rempli! Nous proposons donc de faire une nouvelle rotation du classeur en 2010, pour que tous les membres intéressés le consultent et le complètent si besoin....
Des rencontres
En 2009, nous avons établi un tableau des rencontres avec vos propositions de thèmes et de lieux d’accueil. Ce tableau est remis jour et envoyé aux membres régulièrement. Ce point de repère permet de regrouper les informations utiles à la préparation des rencontres. Les dernières rencontres qui ont eu lieu :
rencontre en novembre 2009 chez Thérèse, sur une technique de filage ajoutant de la texture à votre fil (« coils ou petites boules sur le fil). Le compte rendu de cette rencontre est paru dans les Infos Express de Janvier 2010.
Rencontre en mars 2010 chez Isabelle, sur le filage au fuseau. Voir le compte rendu de cette rencontre ci-dessous.
Rencontres a venir (dates à déterminer) teinture arc en ciel chez Annick, filage retors chez Annie, tri des toisons chez Marion….
Poursuite des échanges d'échantillons filés
Un premier échange a eu lieu en 2008. Le principe chaque membre file un échantillon pour les autres membres participant a l’échange, puis envoie ses échantillons accompagnés d’une fiche descriptive. En 2008, nous avons été 4 à nous prêter au jeu (voir les résultats en photo ci-dessous).
En 2009, Annie Erens a suggéré de centrer chaque échange sur une fibre particulière, afin que chacun(e) puisse essayer des fibres qu’il ou elle n’a pas l’habitude de filer. Annie a gentiment fourni de l’alpaca du Pérou pour notre prochain échange. Nous avons profité de notre dernière rencontre chez Isabelle pour nous partager la fibre. Annick a rédigé une fiche concernant la fibre, qu’elle enverra à chaque participante. A la prochaine rencontre du groupe, nous pourrons échanger nos échantillons, et surtout nos expériences et nos impressions de filage. Nous envisageons ensuite d’essayer d’autres fibres (lin, coton, soie,…).
Participation active au projet "Pédaler Pour la Paix ou 3P "
(voir l’encart Le Projet Pédaler Pour la Paix continue…. sur la page d’accueil du site)
Les fileurs et fileuses du groupe Filage de La Fibre Textile participent activement à ce projet. En 2009, ce projet a aidé un groupe de tisserandes au Tajikistan, c’est Marion Gauvin qui était notre correspondante
pour ce projet (voir les comptes rendus dans les derniers numéros d’Infos Express). Quelques tisserandes sont même venues de ce pays lointain pour participer au Festival de la Laine à Rambouillet cette année.
Elles ont rencontré les membres de La Fibre Textile, qui ont pu ainsi savourer ce moment d’échanges privilégié.
En 2010, c’est Annie Erens qui reprend le flambeau, en proposant de soutenir une association d’une communauté en Amazonie péruvienne, pour les aider à développer des projets autour de la culture du
coton, du filage et du tissage notamment.

Le groupe a participé à de nombreuses rencontres pour filer au profit de ce projet, et continue en 2010. La vente des écheveaux s’est faite principalement à l’occasion de diverses manifestations auxquelles La Fibre Textile participe chaque année (Festival des Arts de la Laine Rambouillet, N’en Jetez Plus en Normandie, Journées de la Laine Felletin -photo ci-dessous-,…).
Cette année encore, tous les membre du groupe Filage sont invités à participer en filant des fibres qui seront vendues au bénéfice de l’association péruvienne, mais aussi en achetant ces fibres filées à la main. Vous organisez une rencontre 3P, faites-le savoir aux autres membres de l’association, vous voulez donner ou acheter un écheveau filé main, contactez-nous !

Les fileuses du projet 3P à l’œuvre, lors des Journées de la laine Felletin.
Et toutes vos idées et suggestions, qui sont les bienvenues !!!
Echange d'échantillons filés en 2008 :
Isabelle a filé la laine d’une de ses brebis, et a fait un retors Navajo, cette belle laine est prête pour la teinture ! Thérèse a filé la laine des ses moutons (Suffolk) et a fait un retors Navajo, la couleur a été obtenue par teinture avec des Dahlias fanés de son jardin…


Ce beau petit nuage, c’est la laine filée par Anne ; on se doute à la douceur et à la blancheur du fil, que de l’angora s’y cache ! Annick a profité de cet échange pour essayer la technique des coils (ce sont ces petites excroissances colorées), avec une laine noire (alpaga) et une laine multicolore (le mélange des couleurs a été réalisée au cardage).

Bref, ce fut un échange riche, que chacune d’entre nous a beaucoup apprécié, et est prête à renouveler…
Peut-être pourrions-nous essayer de nouvelles formules de cet échange, par exemple partir d’une même toison à partager, et filer des échantillons pour les autres (technique de filage libre, avec possibilité de garder en couleur naturelle ou de teindre). Nous serons étonnés de la variété des résultats obtenus à partir d’une même toison…

Le groupe d’échanges « Filage » est composé de personnes intéressées par la « fabrication » du fil qu’elles utiliseront ensuite à leur goût pour tisser, tricoter et réaliser tout ce qu’il est possible de confectionner avec des fibres d’origine animale ou végétale.
L’éventail des fibres utilisées est vaste : la laine de diverses races de moutons, de lamas, les poils de lapins, de chiens, mais aussi
la soie et les fibres végétales.

cliquez pour agrandir
- Isabelle, chaussons-chaussettes : laine de mouton de race inconnue, filage au rouet, teintures végétales, tricot jersey

cliquez pour agrandir
-Frédérique,détail d'une veste chinée en laine filée-main moitié mouton blanc / moitié chien noir

Le niveau technique des participants, filage au fuseau ou au rouet, varie du « débutant complet » au degré «professionnel ».
Les échanges se font aussi autour de la préparation de la matière à filer : lavage de la toison, cardage,
Bien sûr les problèmes de rouet sont abordés, montage, réparations.

cliquez pour agrandir- Isabelle, moufles : laine de mouton de race jacob, filage au rouet, tricot jersey

Les thèmes se font à l’initiative de chacun qui n’hésite pas à faire part de ses découvertes :récemment ce fut une technique indienne.
Les rencontres se font sur un week-end chez l’un ou l’autre des participants à raison d’une ou deux fois par an ou davantage. Certaines personnes participent à des démonstrations lors de manifestations.

cliquez pour agrandir
Isabelle : petit ours, laine filée au rouet, tricot jersey, écharpe teinte à la cochenille

cliquez pour agrandir
Isabelle, pochette : laine de mouton de race inconnue, filage au rouet, teintures végétales, tricot torsade

cliquez pour agrandir
-Frédérique,encolure d'un chandail entièrement en poils de chiens, filé au fuseau

cliquez pour agrandir
-Frédérique,tricot en poil de chat persan beige, deux pelotes de mouton blanc, un carré de feutre en mouton noir d'ouessant, trois pelotes de poils, 2 de chiens de races différentes et une de solognotte, et un fuseau